Monkey Crashers : Hold-up festif à Montpellier !

Reportage photo réalisé pour l’agence parisienne Dcontract sur une soirée inoubliable avec l’invasion par les Monkey Crashers de deux bars branchés de Montpellier, et la distribution de cocktails à base de « Monkey Shoulder« 

J’ai été le témoin de leur double hold-up et je partage publiquement ici ce que j’ai vu.

Duff et Stewart au By Coss Bar à Montpellier

Ils reviendront bientôt dans la région alors si vous ne les connaissez pas encore voici l’occasion de les découvrir, assurez-vous de les suivre pour faire partie de leur prochaine escapade 🙂 Lisez la suite pour revivre la soirée montpelliéraine du 26 Septembre 2015.

Monkey Crashers ??

Le concept: Les Monkey Crashers parcourent la France entière à bord de leur van blindé, et réalisent plusieurs « hold-up » successifs dans des bars branchés de chaque grande ville le temps d’une soirée de folie. Armés jusqu’aux dents d’une sono portable et de quelques bouteilles de Monkey Shoulder, ils prennent d’assaut le comptoir du bar et le box du DJ pour pouvoir passer à l’action. Ensuite il vident la caisse de citron vert et vous paient à boire pendant que DJ William envoie du son.

DJ Monkey William aux platines au By Coss Bar le temps d'une soirée

La soirée a débuté par la prise d’assaut du By-Coss Bar dès la nuit tombée. L’équipe est arrivée en faisant grand bruit et s’est installée à la place du staff, pour réaliser des cocktails offerts à l’ensemble des clients présents dans le bar. Pris en otages par l’ambiance et la découverte de cette boisson explosive, les personnes présentes ont tout de même su avoir les bons réflexes, malgré la chaleur ambiante: ils ont revêtus leur masques et se sont emparés de leurs téléphones portables pour immortaliser ces instants.

 Le maître des cocktails  William : le DJ des monkey crashers

A vos masques: selfie party

Portrait de singe

Pris la main dans le sac

Non contents d’avoir totalement envahis l’établissement, les monkey crashers s’en sont ensuite pris au clients du bar, qui n’avaient aucune chance de s’échapper.

Kate - Il n'y avait nul part ou aller

Monkey crashers : photos de soirées

Monkey crashers : photos de soirées

L’équipe a finalement pris la fuite, pour ne pas se faire arrêter par la foule qui ne comptait plus les laisser partir. Curieux de connaître leur prochain coup d’éclat, j’ai tenté de les suivre mais je pense m’être fait repérer à ce moment là..

Singes en cavale

Il m’en aurait fallu un peu plus pour m’arrêter. Je les ai suivi malgré tout sur les lieux de leur second méfait : l’Apothicaire Bar à Montpellier. En suivant toujours le même mode opératoire, il leur aura fallu quelques secondes seulement pour s’introduire derrière le comptoir et mystifier les barman. Et bien sûr comme à chaque fois avec les Monkey Crashers, ce sont ensuite les clients qui ont trinqué.

envahissement apothicaire   envahissement apothicaire

Un barman pour l'occasion

le maitre des cocktails

La foule se bousculait pour rentrer dans le bar comme on peut l’imaginer dans ces conditions. Alors à défaut de pouvoir faire rentrer tout le monde la soirée à aussi continué en terrasse.

 Monkey crashers à l'apothicaire

Monkey crashers à l'apothicaire

Monkey crashers à l'apothicaire

Selfie de monkey a l’extérieur de l'Apothicaire

Et après ce deuxième hold-up de la soirée, ils ont repris la fuite une nouvelle fois pour se rendre, à pieds cette fois ci, sur les lieux d’un troisième rendez vous qui ne s’est pas passé comme prévu cette fois-ci.

Monkey crashers à pied

Monkey crashers à pied place Jean Jaurès

Monkey crashers à pied place Jean Jaurès

Monkey crashers à pied dans Montpellier

Monkey crashers à pied dans Montpellier

Les voici arrivés à destination: Le Willie Carter Sharpe. Mais cette fois ci il n’était plus question d’envahir les lieux.. Pour préciser, les bars qui accueillent les Monkey Crashers sont évidement au courant qu’ils arrivent. Tout ça est préparé à l’avance pour faire passer une bonne soirée a tout le monde, mais il semblerait que cette information n’ai pas fait le tour du staff du Willie, qui n’était pas disposé a laisser les manette de la soirée à une bande de singes déguisés en barman (ni aux dizaines de clients qui les avaient suivi depuis la place Jean Jaurès ducoup).

Un hold-Up festif avorté

Une décision facile a respecter pour des primates qui ne demandaient qu’à faire la fête, et qui ont donc décidé de continuer à faire la fête, avec leur groupe composé d’anciens et de tout nouveaux amis.

Fin de soirée en terrasse pour les monkey crashers

La soirée a probablement duré encore, mais c’est aussi à ce moment là qu’ils m’ont définitivement semé. Je reste sur leurs traces pour leur prochain passage à Montpellier.


<< retour à l’accueil de mon blog de photographe